Ambulanciers > Concours ambulanciers > Conditions d'admission

Conditions d'accès à la formation

La formation conduisant au diplôme d'Etat d'ambulancier est accessible, sans condition de diplôme, par les voies suivantes :

  • La formation initiale dont la formation par apprentissage; 
  • La formation professionnelle continue ;
  • La validation, partielle ou totale, des acquis de l'expérience, dans les conditions fixées par un arrêté du ministère chargé de la santé.

Le nombre de places est de 25 par session soit 50 par an.

L'admission en formation conduisant au diplôme d'Etat d'ambulancier est subordonnée au processus de sélection comprenant une admissibilité sur dossier et/ou un entretien d'admission comme mentionné dans les articles de 3 à 15 de l'arrêté du 11 avril 2022.

 

Le dossier d'admissibilité comporte les pièces suivantes :
1° Une pièce d'identité ;
2° Le permis de conduire, hors période probatoire, conforme à la législation en vigueur et en état de validité ;
3° L'attestation préfectorale d'aptitude à la conduite d'ambulance après examen médical effectué dans les conditions définies à l'article R. 221-10 du code de la route ;
4° Un certificat médical de non contre-indication à la profession d'ambulancier délivré par un médecin agréé ;
5° Un certificat médical de vaccinations conforme à la réglementation en vigueur fixant les conditions d'immunisation des professionnels de santé en France ;
6° Une lettre de motivation manuscrite ;
7° Un curriculum vitae ;
8° Un document manuscrit relatant, au choix du candidat, soit une situation personnelle ou professionnelle vécue, soit son projet professionnel en lien avec les attendus de la formation figurant en annexe V. Ce document n'excède pas deux pages ;
9° Selon la situation du candidat, la copie des originaux de ses diplômes ou titres traduits en français ;
10° Le cas échéant, la copie de ses relevés de résultats et appréciations ou bulletins scolaires ;
11° Selon la situation du candidat, les attestations de travail, accompagnées éventuellement des appréciations et/ou recommandations de l'employeur (ou des employeurs) ;
12° Le cas échéant, uniquement jusqu'au 31 décembre 2022, une attestation de suivi de préparation au concours d'ambulancier au cours de l'année 2021-2022 ;
13° Pour les ressortissants hors Union européenne, une attestation du niveau de langue française requis B2 ou tout autre document permettant d'apprécier la maitrise de la langue française.

Le candidat ayant exercé au moins un mois, en continu ou discontinu, comme auxiliaire ambulancier ou comme conducteur d'ambulance, dans les trois dernières années, fournit l'attestation d'employeur figurant en annexe VI du présent arrêté.

Certains candidats peuvent être dispensés de l'admissibilité sur dossier et peuvent accéder directement à l'entretien d'admission. Article 8 de l’arrêté du 11 avril 2022.

Pour se présenter à l'entretien d'admission, les candidats doivent réaliser un stage d'observation dans un service hospitalier en charge du transport sanitaire ou dans une entreprise de transport sanitaire habilitée par le directeur d'institut conformément à l'article 19 du présent arrêté, pendant une durée de 70 heures.

Sont dispensés du stage d'observation :

- le candidat ayant exercé au moins un mois, en continu ou discontinu, comme auxiliaire ambulancier, dans les trois dernières années ;
- les candidats issus de la brigade des sapeurs-pompiers de Paris ou marins-pompiers de Marseille justifiant d'une expérience professionnelle de trois années.

 

L’entretien d’admission, d’une durée de 20 minutes maximum, comprend :

  • une présentation orale de 5 minutes du candidat en lien avec son stage d’observation lorsqu’il est réalisé ou son parcours professionnel antérieur lorsqu’il en est dispensé (8 points),
  • un entretien de 15 minutes avec le jury (12 points).

Une note inférieure à 8 sur 20 à cette épreuve est éliminatoire.

L’entretien, évalué par un binôme d’évaluateurs, permet :

  • d’évaluer la capacité du candidat à s’exprimer et à ordonner ses idées pour argumenter de façon cohérente

  • d’apprécier les aptitudes et la capacité du candidat à suivre la formation

  • d’apprécier le projet professionnel du candidat et sa motivation.

Lors du dépôt de leur dossier, les candidats en situation de handicap peuvent demander un aménagement des conditions de déroulement de l’entretien d’admission. (via les outils de communication à distance, permettant l’identification des membres du jury et garantissant la confidentialité des débats.)

Attention, certains candidats peuvent être dispensés de l’épreuve orale d’admission (voir les conditions à l'article 9 du présent arrêté).

A l’issue de l’épreuve orale d’admission, le jury établit la liste de classement. Cette liste comprend une liste principale et une liste complémentaire.

L’inscription à la sélection est gratuite.

Pour plus d’information sur les épreuves de sélection : voir titre II de l’arrêté .

La liste des entreprises d'ambulances sera disponible ici prochainement.

Les résultats des épreuves de sélection sont affichés à l’Institut de Formation d’Ambulanciers. Tous les candidats sont personnellement informés par écrit de leurs résultats. Si, dans les dix jours suivant l’affichage, un candidat classé sur la liste principale ou sur la liste complémentaire n’a pas confirmé par écrit son souhait d’entrer en formation, il est présumé avoir renoncé à son admission ou à son classement sur la liste complémentaire.