Partager
Version imprimable

Current Size: 100%

Conditions d'admission

Accès à la formation

 

(Arrêté du 31 juillet 2009 relatif au diplôme d'État d'Infirmier modifié par l'arrêté du 13 décembre 2018)

Peuvent être admis en première année de formation au diplôme d’Etat d’infirmier les candidats âgés de dix-sept ans au moins au 31 décembre de l’année d’entrée en formation répondant à l’une des conditions suivantes :

Les candidats titulaires du baccalauréat ou de l’équivalence de ce diplôme ;

2° Les candidats relevant de la formation professionnelle continue justifiant d’une durée minimum de trois ans  d’exercice professionnel à la date d’inscription aux épreuves de sélection

 

Modalités de sélection pour les candidats titulaires du baccalauréat ou de l’équivalence de ce diplôme

Les candidats doivent s'inscrire sur la plateforme Parcoursup

Les dossiers de candidature seront examinés selon le calendrier défini annuellement par le ministre chargé de l’enseignement supérieur.

Les IFSI se regroupent par territoire dans le cadre du conventionnement universitaire en vue de faire l’objet d’un même vœu, dit multiple et constituent une commission d’examen des vœux (Université de Nantes : IFSI de Loire Atlantique et de Vendée).

Cette commission examine les dossiers et ordonne les candidatures retenues.

 

Modalités de sélection pour les candidats en formation professionnelle continue

Pour être admis à la formation au diplôme d’Etat d’infirmier, les candidats relevant de la formation professionnelle continue justifiant d’une durée minimum de trois ans d’exercice professionnel doivent satisfaire à deux épreuves de sélection :

- Un entretien portant sur l’expérience professionnelle du candidat d’une durée de vingt minutes noté sur 20 points. Il s’appuie sur la remise d’un dossier permettant d’apprécier l’expérience professionnelle, le projet professionnel et les motivations du candidat ainsi que ses capacités à valoriser son expérience professionnelle. Il comprend les pièces suivantes :

1° La copie d’une pièce d’identité ;

2° Les diplôme(s) détenu(s) ;

3° Les ou l’attestation(s) employeur(s) et attestations de formations continues ;

4° Un curriculum vitae ;

5° Une lettre de motivation. 

- Une épreuve écrite comprenant une sous-épreuve de rédaction et/ou de réponses à des questions dans le domaine sanitaire et social et une sous-épreuve de calculs simples.

La sous-épreuve de rédaction et/ou de réponses à des questions dans le domaine sanitaire et social, est notée sur 10 points. Elle doit permettre d’apprécier, outre les qualités rédactionnelles des candidats, leurs aptitudes au questionnement, à l’analyse et à l’argumentation ainsi que leur capacité à se projeter dans leur futur environnement professionnel.

La sous-épreuve de calculs simples est notée sur 10 points. Elle doit permettre d’apprécier les connaissances en mathématiques des candidats.

Une note inférieure à 8 sur 20 à l’une des deux épreuves est éliminatoire.

Pour être admis, le candidat doit obtenir un total d’au-moins 20 sur 40 aux deux épreuves.

 

 Dispositions transitoires pour les candidats titulaires du DEAS ou du DEAP 

Par dérogation, les modalités et les épreuves de sélection prévues antérieurement s’appliquent pour la procédure de sélection réalisée en 2019 à savoir : 

Le candidat doit :

être titulaire du Diplôme d’État d’Aide-Soignant (DEAS) ou du Diplôme d’État d’Auxiliaire de Puériculture (DEAP) et justifier de 3 ans d’exercice professionnel temps plein. 

Satisfaire à une épreuve de sélection écrite et anonyme (pas d'épreuve orale)

L’épreuve de sélection écrite d’une durée de 2 heures est notée sur 30 points.

Elle consiste en une analyse de trois situations professionnelles. Chaque situation fait l’objet d’une question. Cette épreuve permet d’évaluer l’aptitude à poursuivre la formation, notamment les capacités d’écriture, d’analyse, de synthèse et les connaissances numériques.

Le candidat doit obtenir une note au moins égale à 15 sur 30 points à cette épreuve pour être admis.

 

Mise en garde relative aux conditions médicales obligatoires pour entrer en formation en soins infirmiers :

Lors de leur entrée en formation, les étudiants doivent être à jour de leurs vaccinations :

  • Antidiphtérique, antitétanique, antipoliomyélitique ;
  • BCG (un contrôle tuberculinique par IDR est obligatoire avant l’entrée en formation et servira comme test de référence dans le cadre de la surveillance des professions paramédicales) ;
  • Hépatite B (le protocole pour la vaccination contre l'hépatite B étant échelonné sur plusieurs mois, il convient au moment de l'inscription au concours d'effectuer les démarches nécessaires auprès de votre médecin traitant afin que cette vaccination soit à jour au moment de votre entrée en formation).

A défaut d’être à jour de la vaccination Hépatite B, la poursuite de la formation sera compromise et entrainera la perte du bénéfice du concours.

 

 

(mise à jour le 20 décembre 2018)