Partager
Version imprimable

Current Size: 100%

Conditions d'admission

Admission en 2019

 

Réforme en cours (en attente de la publication des textes règlementaires fin 2018)

Un nouveau dispositif d'admission en Institut de Formation en Soins Infirmiers est attendu pour une entrée en vigueur début 2019. 

 

Eléments annoncés :   

Trois profils de candidatures : 

  • Formation initiale

Les candidats titulaires du baccalauréat ou de l’équivalence de ce diplôme (futurs bacheliers, bacheliers en réorientation).

Pour ce public, le concours d’entrée est supprimé.

Les candidats formuleront leurs vœux sur la plateforme de préinscription PARCOURSUP.

L’admission se fera sur dossier, sur la base d’exigences exprimées en critères et indicateurs.

  • Formation professionnelle continue

Les candidats devront  justifier à la date d’entrée en formation d’une activité professionnelle d’une durée minimum de 3 ans et devront satisfaire à des épreuves de sélection.

  • Entrée passerelle santé

Les candidats devront être titulaires d’un diplôme paramédical ou avoir validé le 1er cycle en médecine générale. 


Les attendus de la formation d’infirmier : 

  • Etre intéressé par le domaine de la santé et du social
  • Disposer de qualités humaines, de capacités relationnelles
  • Savoir mobiliser des compétences en matière d’expression orale et écrite
  • Disposer d’aptitudes à la démarche scientifique, maîtriser les bases arithmétiques, et avoir une appétence pour la biologie, les sciences et vie de la terre
  • Etre organisé et avoir le sens des responsabilités

 

Des informations plus précises sur ce nouveau dispositif seront disponibles sur ce site dès la publication des textes réglementaires.

 

Admission en 2018

 

(Articles 2 à 23 de l'arrêté du 31 juillet 2009 relatif au diplôme d'Etat d'infirmer)

 

Seules les personnes âgées de 17 ans au moins au 31 décembre de l'année des épreuves peuvent se présenter au concours. Il n'est pas prévu d'âge limite supérieur.

 

Peuvent se présenter au concours :

  • Les titulaires du baccalauréat ou d'un diplôme équivalent (niveau IV) ;
  • Les élèves inscrits en classe de terminale, l'admission dans ce cas est subordonnée à l'obtention du baccalauréat ;
  • Les titulaires du Diplôme d'Aide Médico-Psychologique (A.M.P.) ayant exercé 3 ans à temps plein en cette qualité ;
  • Les personnes justifiant d'une activité professionnelle retenues par un jury régional de préselection. (article 5 à 10 de l'arrêté du 31 juillet 2009)

 

Les titulaires du diplôme d'aide-soignant et d'auxiliaire de puériculture justifiant de trois ans d'exercice à temps plein bénéficient désormais d'une dispense de scolarité après un examen d'admission dans les conditions prévues à l'article 25. (cf. ci-dessous).

 

Dispenses de scolarité

(articles 24 à 37 de l'arrêté du 31 juillet 2009 relatif au diplôme d'Etat d'infirmier)

 

Des dispenses de scolarité sont prévues pour :

  • Les titulaires du diplôme d'aide-soignant et d'auxiliaire de puériculture justifiant de trois ans d'exercice professionnel à temps plein sous réserve d'avoir réussi un examen d'admission (articles 24 à 26) ;
  • Les étudiants non admis à poursuivre des études médicales, odontologiques, pharmaceutiques ou de sage-femme et ayant validé les unités d'enseignement de la première année commune des études de santé (article 26 bis)
  • Les titulaires d'un diplôme d'infirmier obenu en dehors d'un Etat membre de l'Union Européenne sous réserve de réussite à des épreuves de séléction (articles 27 à 32) ;
  • Les sages-femmes après avoir exercé deux ans et avoir réalisé et validé un travail écrit et un stage (article 33) ;
  • Les médecins titulaires d'un diplôme d'Etat de docteur en médecine ou autre titre permettant l'exercice de la médecine dans leur pays d'origine sous certaines conditions (article 34) ;
  • Les étudiants en médecine ayant validé la deuxième année de la deuxième partie du deuxième cycle des études médicales (article 35) ;
  • Les titulaires d'un diplôme d'Etat de masseur-kinésithérapeute ou d'ergothérapeute ou de pédicure podologue ou de manipulateur radio, les étudiants en médecine et les étudiants sages-femmes ayant validé la première année après avoir passé avec succès une épreuve écrite (article 36).

 

Mise en garde relative aux conditions médicales obligatoires pour entrer en formation en soins infirmiers :

Lors de leur entrée en formation, les étudiants doivent être à jour de leurs vaccinations :

  • Antidiphtérique, antitétanique, antipoliomyélitique ;
  • BCG (un contrôle tuberculinique par IDR est obligatoire avant l’entrée en formation et servira comme test de référence dans le cadre de la surveillance des professions paramédicales) ;
  • Hépatite B (le protocole pour la vaccination contre l'hépatite B étant échelonné sur plusieurs mois, il convient au moment de l'inscription au concours d'effectuer les démarches nécessaires auprès de votre médecin traitant afin que cette vaccination soit à jour au moment de votre entrée en formation).

A défaut d’être à jour de la vaccination Hépatite B, la poursuite de la formation sera compromise et entrainera la perte du bénéfice du concours.

 

 

(mise à jour le 19 octobre 2018)