Partager
Version imprimableSend by email

Current Size: 100%

Conditions d'admission

Pour être admis à suivre les études conduisant au diplôme d’état d’aide-soignant, les candidats doivent :

  • Etre âgés de dix-sept ans au moins à la date de leur entrée en formation ; aucune dispense d’âge n’est accordée et il n’est pas prévu d’âge limite supérieur ;
  • Et avoir satisfait aux épreuves d'admission.

 

L'admission en formation est subordonnée à la réussite à des épreuves de sélection :

  • Epreuve écrite d'admissibilité et épreuve orale ;
  • Ou épreuve orale uniquement pour les candidats dispensés de l'épreuve écrite.

 

 

Dispenses de scolarité (cursus partiel de formation)

(articles 18 et 19 de l'arrêté du 22 octobre 2005 modifié relatif à la formation conduisant au diplôme d'Etat d'aide-soignant)

Des dispenses de scolarité sont prévues pour les candidats suivants :

Article 18

  1. Les  personnes titulaires du diplôme d’État de puériculture ;
  2. Les  personnes titulaires du diplôme d’État d’Ambulancier ou du certificat de capacité d’ambulancier

Article 19

  1. Les  personnes titulaires du diplôme d’État d’auxiliaire de vie sociale ou de la mention complémentaire aide à domicile ;
  2. Les  personnes titulaires du diplôme d’État d’aide  médico-psychologique
  3. Les personnes titulaires du titre professionnel d’Assistant(e) de vie aux familles ;
  4. Les personnes titulaires du baccalauréat professionnel « accompagnement, soins, services à la personne » (ASSP)
  5. Les personnes titulaires du baccalauréat professionnel  « services aux personnes et aux territoires » (SAPAT)

 Les candidats sont sélectionnés sur la base d'un dossier comprenant les pièces suivantes :

(articles 19 ter de l'arrêté du 22 octobre 2005 modifié relatif à la formation conduisant au diplôme d'Etat d'aide-soignant)

  • curriculum vitae ;
  • lettre de motivation ;
  • attestations de travail avec appréciations pour les candidats visés aux articles 18 et 19, premier, deuxième et troisième alinéas ;
  • dossier scolaire avec résultats et appréciations pour les candidats visés à l'article 19, quatrième et cinquième alinéas ;
  • titres ou diplômes permettant de se présenter à la dispense de formation.

Les élèves en terminale des baccalauréats professionnels "accompagnement, soins, services à la personne” et "services aux personnes et aux territoires” peuvent présenter leur candidature. Leur admission définitive sera subordonnée à l'obtention du baccalauréat.

Les candidats retenus se présentent à un entretien visant à évaluer leur motivation sur la base du dossier.

Le nombre de candidats admis en formation est fixé en fonction des besoins locaux et des possibilités d'accueil de l'institut.
Le nombre de candidats titulaires des baccalauréats professionnels "accompagnement, soins, services à la personne” et "services aux personnes et aux territoires” admis en formation est inclus dans la capacité d'accueil autorisée et égal au minimum à 15 % de celle-ci.

Seuls les candidats admis au titre des dispenses de scolarité peuvent être dispensés des unités de formation prévues aux articles 18 et 19

 

Chaque Institut définit annuellement les places offertes au concours en cursus partiel suivant 2 catégories :

-       Candidat titulaire du Bac professionnel SAPAT ou ASSP

-       Candidat titulaire du DEAP, DEA/CCA, DEAVS/MCAD, DEAMP, TPAVF

 Pour l’année 2017, il n’y aura pas de places offertes au concours pour les candidats titulaires du Bac professionnel SAPAT ou ASSP à l’IFAS du CHD Vendée.

 

 

Mise en garde relative aux conditions médicales obligatoires pour entrer en formation :

Lors de leur entrée en formation, les élèves doivent être à jour de leurs vaccinations :

  • Antidiphtérique, antitétanique, antipoliomyélitique ;
  • BCG (un contrôle tuberculinique par IDR est obligatoire avant l’entrée en formation et servira comme test de référence dans le cadre de la surveillance des professions paramédicales) ;
  • Hépatite B (le protocole pour la vaccination contre l'hépatite B étant échelonné sur plusieurs mois, il convient au moment de l'inscription au concours d'effectuer les démarches nécessaires auprès de votre médecin traitant afin que cette vaccination soit à jour au moment de votre entrée en formation).

A défaut d’être à jour de la vaccination Hépatite B, l’élève ne pourra pas effectuer les stages et la poursuite de sa formation sera compromise.

 

 

Mise à jour le 18 janvier 2016